v1Florence Poncelet

Vin

trait_violet

Je ne me voile pas la face, je ne prétends pas boire pour un supposé french paradox, je sais bien que si le jus de raisin n’était pas à la fois aussi riche en sucre et en eau le vin n’existerait pas. L’alcool est au cœur de la consommation de vin mais c’est une consommation esthétisée, culturalisée qui repose sur une histoire, des techniques, nos sens et l’envie de partager. C’est cette sublimation du vin qui, en tant qu’œnologue, me fascine.

Vigne

trait_violet

C’est beau la vigne, partout et en toutes  saisons. Depuis le  niveau de la mer jusqu’aux pentes abruptes des volcans. Les ceps taillés de l’hiver, alignés comme de bons petits soldats, le vert tendre des jeunes feuilles du printemps, les fleurs qui sentent si bon en mai et les grappes prometteuses qui achèvent de mûrir avec la fin de l’été.

Voyages

trait_violet

Difficile de ne pas dire des banalités sur ce qui est sensé nous sortir de la banalité !
Je conçois le voyage comme la découverte de choix et de démarches différentes. Je trouve toujours troublant et intéressant de voir comment les communautés humaines marquent le paysage de leurs empreintes par les techniques qu’elles mettent en œuvre face aux contraintes géographiques et avec les moyens dont elles disposent (le pourquoi et le comment). Les paysages viticoles sont particulièrement révélateurs de ce questionnement.

v2Lola Le Stum

Vin

trait_vert

Lorsque je dis que j’ai découvert le vin à Londres beaucoup pensent que cela est paradoxal, et pourtant! Le Wine and Spirit EducationTrust m’a permis d’aborder l’œnologie de façon décomplexée et aussi détachée que l’on puisse être de tous les clichés liés au vin. Sans être embarrassée d’ a priori, j’ai pu goûter aux vins de tous les pays sans préjugés… J’ai aussi découvert que jusque-là j’avais bu et que désormais je goûtais, une révélation !

Vigne

trait_vert

Venant d’une contrée au-delà des 52° de latitude nord, la Bretagne, rien ne présageait une rencontre avec la vigne et je me suis donc dirigée vers des contrées plus propices à son développement, le sud-ouest de la France. Mon séjour dans un domaine viticole m’a permis de voir la vigne pousser depuis ma fenêtre, d’assister à la vinification et la mise en bouteille… Jusqu’à la fête des vendanges rassemblant plus de 7 000 amateurs.

Voyages

trait_vert

J’ai plaisir à dire que c’est parce qu’on « m’a voyagée » en tant qu’enfant que j’y ai pris goût. C’est adulte, à mon retour en France, que l’idée d’une offre d’œnotourisme original commence à poindre. J’en parle à mes collègues sommeliers et autres œnologues de par le monde… Tous pensent que la terre est recouverte de vignobles fantastiques qui ne demandent qu’à être découverts et c’est bien ce que l’on entend faire avec Vin Vigne Voyages.

v3Ludivine Moreno

Vin

trait_rouge

Le vin, c’est tout un poème des sens : des robes chatoyantes aux couleurs de tableaux impressionnistes, des parfums dignes des médinas d’Orient ou de nos marchés traditionnels et des goûts aussi divers que les mets rencontrés tout au long de mes voyages. Pour moi, boire du vin est un plaisir qui se décline au gré des saisons, des moments partagés entre amis et au fil des pays explorés, il est devenu un de mes sujets d’étude favori…

Vigne

trait_rouge

Lorsque pour la première fois, j’ai parcouru les alentours de Saint-Emilion, j’y ai découvert des vignes si bien taillées qu’elles en devenaient parures de bijoux. Une image de la vigne du Château Thibeault Maillet , m’en est restée : des grappes comme des plastrons de feuilles ornées de rivières de rubis tombant en cascade vers le sol.

Voyages

trait_rouge

Ouvrir un livre est déjà une forme de voyage, c’est comme ça que je suis devenue guide conférencière. L’histoire de l’art et l’archéologie ont nourri mon regard, mon discours. Le voyage est ensuite venu compléter mon ouverture d’esprit et mon envie de rencontre. Entre faits réels et légendes,  j’aime à conter le passé, révéler les détails d’une architecture moderne, voyager à travers un tableau ou simplement rendre compte de l’empreinte de l’homme dans le paysage.

_MG_1490